Allaitement ou pas ? …

breast-feeding-1582978_640 Si je veux parler de l’allaitement, c’est parce que ce sujet est venu sur la table dernièrement. Si au départ MamanPouponne était plutôt fan de la pratique, elle est revenue toute chamboulée d’une séance d’information dispensée par la clinique que nous avons choisie pour l’arrivée de « Mininous ». Cet article pour la rassurer …

L’allaitement c’est bien

C’est bien pour le bébé

Oui, depuis la nuit des temps, que ce soit dans le règne animal ou chez l’homme, les nouveaux-nés sont nourris au sein. Et ce pour la simple et bonne raison que c’est ce qu’a prévu Dame Nature dans sa grande sagesse.

Je ne vais pas lister tous les avantages de l’allaitement, mais ce qu’il me semble le plus bénéfique, c’est que cela permet au bébé de se construire de bonnes défenses immunitaires et que cela prolonge le lien entre la maman et l’enfant, ce lien si particulier créé lors de la grossesse. On pourrait également dire que c’est un aliment naturel, hypoallergénique, qui apporte les vitamines et minéraux nécessaires au bon développement de bébé ainsi que les acides gras permettant le développement de son cerveau et de sa vision. Cela protégerait également le bébé des gastros, otites, diarrhées, etc..etc..

C’est bien pour la maman

Il parait que c’est bon aussi pour la maman, car cela favoriserait la perte de poids, diminuerait les risques d’hémorragies post-accouchement, et les risques de cancer du sein/ovaire/utérus, et les risques d’ostéoporose etc..etc.. C’est gai, hein?

C’est bien pour le papa

La facilité serait de se dire que c’est à la maman de s’occuper des repas puisque tout est à disposition sur elle. Pas besoin de se lever, pas besoin de micro-ondes, pas besoin de faire des biberons …

Mais ça, c’est pour les papas qui n’ont rien compris.

Oui, mais alors quoi?

Oui, il y a des avantages à allaiter son bébé mais on ne parle pas trop de ce qui se cache derrière ce tableau idyllique.

C’est pas gagné d’avance

Pas sûr que bébé soit disposé à bien téter. S’il prend mal le téton, cela peut vite devenir très compliqué de le nourrir et des phases de découragements peuvent vite apparaitre chez la maman et chez le bébé qui ne saura pas prendre le sein. Il faut aussi gérer les positions pour que le petit bout soit bien installé pour prendre correctement le téton.

Les problèmes physiques

La montée de lait peut être douloureuse et avec la demande du nourrisson, le volume peut vite mener à des engorgements très douloureux pour la maman qui doit alors vider le trop plein. Ce qui provoque un effet de demande, et donc de production, et donc d’engorgement. Le serpent qui se mord la queue …

Il y a également l’apparition possible de crevasses sur le téton qui sont si douloureuses que la tétée n’est plus possible. Il y a des crèmes à base de lanoline qui permettent de prévenir leur apparition et de les soigner si elles sont quand même présentes. Mais c’est pas la solution miracle.

Le côté désagréable des écoulements de lait dans la journée, recueillies par des coquilles qui sont tout sauf « sexy ». Bien que « sexy » ne soit pas l’effet recherché par la maman après l’accouchement. Enfin, pas tout de suite ^^.

Les rythmes

L’allaitement peut vite être épuisant surtout au début. Le temps que la montée de lait soit opérationnelle, encore faut-il que la quantité suffise au nourrisson. Le rythme imposé alors peut vite être décourageant, ne laissant que peu de temps à la maman pour se reposer et récupérer.

Et puis, vient le moment de la reprise de l’activité professionnelle où il va falloir laisser le bébé en mode de garde avec des biberons. Donc une période de sevrage qui peut bien se passer ou pas. Il faut que le bébé accepte de passer du téton de la maman à une tétine qui, même si elle reproduit la forme du téton, n’en aura ni le gout, ni la texture et surtout, ce ne sera plus Maman qui sera au bout.

Le tire-lait

Pour le trop plein, ou pour donner son lait, il y a le tire-lait. Machine barbaresque, manuelle ou automatique, c’est tout même pas super. Et si c’est pour préparer des biberons de lait maternel à l’avance, on m’explique pourquoi on mettrait bébé au sein si c’est pour lui refiler des bibs?

On passe direct au biberon alors?

Forcément, je vous ai brossé un tableau qui n’est pas vraiment positif. Alors faut-il pour autant passer directement au biberon?

Pour Papa et Maman

Certes, le biberon permet au Papa de « bosser » aussi pendant la nuit et lui permet de profiter de moments privilégiés avec bébé. C’est bien.

En s’organisant bien, Papa et Maman peuvent profiter de ce moment et se reposer chacun son tour. Tout le monde est sur le même pied d’égalité !

Attention, il faudra veiller à ne pas manquer de lait et de biberons propres !

Pour bébé

Bon, autant vous dire que je n’en sais rien. Évidemment, il ne profitera pas des bénéfices du lait maternel. Sera t-il plus fragile pour autant? Sera t-il allergique?

Il devra sûrement prendre des compléments vitaminés pour palier les manques du lait en boîte.

Ses rythmes seront certainement plus faciles à régler. Un biberon toutes les 3 heures au début. Mais il sera peut-être plus difficile à endormir, être sujet à des maux de ventre, régurgiter un peu plus …

Donc on passe au biberon, c’est ça?

Personnellement, j’aurais tendance à dire non.

Il est vrai que je connais pas mal de famille n’ayant pas pratiqué l’allaitement et dont les enfants se portent plutôt bien. Néanmoins, les avantages de l’allaitement priment sur les inconvénients.  Mais ça, c’est mon avis.

La décision finale en revient bien sûr à la maman, car c’est de son corps dont il s’agit.

Il ne faut surtout pas que l’allaitement soit envisagé ou vécu comme une contrainte ou alors que la maman cède à la pression. Il faut surtout se dire que le bébé ressent tout, et que, si Maman n’est pas prête alors il y a des chances pour que ça ne fonctionne pas.

Et vous alors? Allaitement ou biberon?

Quelle que soit la décision de MamanPouponne, je serai, bien évidemment en accord avec elle et je la soutiendrai dans cette décision.

 

2 réflexions sur “Allaitement ou pas ? …

  1. Merci pour cet article vu d un angle ouvert et pour la non stigmatisation des mamans n allaitant ou n ayant pas allaité.
    On connaît tous des exemples d enfants en parfaite santé sans avoir été allaité, l inverse et son contraire,mais entre la pression familiale et celle vécue à l hôpital, il est parfois difficile pour une maman de faire son propre choix

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Jennifer, merci pour le commentaire. C’est exactement ça, je ne supporte pas la pression qui pourrait s’exercer sur MamanPouponne concernant l’allaitement. Participer aux séances d’informations doit lui permettre de faire son choix. Ce choix doit être respecté.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s